Comment faire un fumigène à main ?


Vous voulez immortaliser le moment dans un décor fantastique, en produisant de la fumée colorée ? Vous voulez apprendre une précieuse technique de survie qui se révèle utile ? Ou vous voulez simplement satisfaire votre curiosité scientifique ? Eh bien, sachez que vous pouvez fabriquer un fumigène ! Il existe plusieurs formules qui ne nécessitent que quelques ingrédients. Les plus connues intègrent principalement ces réactifs : du nitrate de potassium ou du nitrate d’ammonium, du sucre , du papier journal et des balles de ping-pong. Bien évidemment, préparer des fumigènes chez soi semble être amusant, toutefois il faudrait s’assurer du port de l’équipement de sécurité, afin d’éviter toute sorte d’accidents .

Fabriquer un fumigène à partir de des balles de ping pong

Pour cette méthode, vous aurez besoin de balles de ping pong faites à partir de nitrocellulose, un composé extrêmement inflammable. Le fumigène sera fait à partir d’une ou deux balles coupées en petits morceaux, de taille suffisamment petite pour être placés dans une autre balle identique, par le biais d’un trou percé à la surface de cette dernière, avec un couteau ou tournevis. Enfin il faudrait planter un crayon, qui servira de support à l’intérieur de la balle, placer les deux objets au milieu d’une feuille de papier aluminium et les enrouler afin de créer une certaine forme. Retirer par la suite délicatement le crayon, pour bien garder la forme du papier d’aluminium, de sorte à ce qu’il ressemble à une cheminée par laquelle passera la fumée une fois le fumigène allumé. Il est conseillé d’utiliser la même couleur de balles, car celles-ci définissent la couleur de la fumée.


Désormais, le fumigène est prêt à l’emploi ! Il est fortement conseillé de l’allumer à l’extérieur afin d’éviter tout risque d’incendie et d’inhalation des fumées. De même, la nitrocellulose est un produit chimique toxique à l’inhalation, il serait plus responsable d’allumer le fumigène dans une zone ouverte, loin des gens et des animaux domestiques.

Utilisation du nitrate de potassium et du sucre pour son fumigène

Cette méthode consiste d’abord à créer un mélange de nitrate de potassium et de sucre, ensuite les faire cuire sur feu doux jusqu’à ce que la préparation caramélise et brunisse. L’ajout d’une cuillère à soupe de bicarbonate de soude fera durer la fumée plus longtemps, et, bien sûr, pour un fumigène coloré, il est indispensable de rajouter des colorants .

Par la suite, il faut rassembler la préparation pâteuse, ou poudreuse, dans un tube en carton. Enfin, il faudrait enfoncer une mèche visco dans l’ouverture du tube en carton, au centre de la préparation inflammable, tout en laissant une longueur d’environ 2 cm pour l’allumage. Une fois la fabrication du fumigène achevée, il est obligatoire de laisser refroidir et durci. À présent, il ne reste qu’à allumer le fumigène et apprécier le moment, mais cela devrait impérativement se faire en zone complètement ouverte, et s’éloigner suffisamment, dès qu’il sera allumé, car le nitrate de potassium provoque une réaction violente.

Par ailleurs , le procédé de cette fabrication nécessite des gestes et précautions de sécurité :

  • Le port de gants en latex est strictement obligatoire afin d’éviter tout contact avec le nitrate de potassium, pouvant provoquer des irritations sur la peau ;
  • Le port de lunettes pour protéger les yeux ;
  • L’utilisation d’un masque à filtre, pour éviter l’irritation des voies respiratoires à l’inhalation du fumigène.

Préparer un fumigène avec du papier journal

Cette dernière formule repose sur l’utilisation d’un papier journal et du nitrate d’ammonium. Dans un premier lieu, il faut commencer par dissoudre complètement les granulés de nitrate de potassium dans un récipient, tout en maîtrisant la quantité d’eau. Dans un second lieu, prendre dix feuilles de papier journal et les plier en carrés de manière à ce que vous puissiez les mettre dans le récipient contenant le nitrate dissous. Chaque feuille est trempée, individuellement, dans le nitrate d’ammonium, pour une durée de 30 secondes afin de l’imbiber sans pour autant la fragiliser. Une fois toutes les feuilles imbibées, il est essentiel de les faire sécher complètement et uniformément au soleil.

Une fois que les feuilles sont bien sèches, on les récupère et les enroule toutes ensemble, afin de former un rouleau. Le fumigène est maintenant prêt ! Toujours dans une zone ouverte, on allume une des extrémités, et on admire les nuages de fumée qui se reproduisent.

Il est certain que le fumigène est un élément incontournable pour toute occasion, et procure un effet impressionnant. Toutefois il faut respecter l’ensemble des réglementations en vigueur, afin d’éviter qu’un moment de joie tourne au drame.


Marine F.

Marine F.

Hey, je suis une accro du portable ! Je suis toujours sur 5 à 6 jeux en même temps. J'affectionne les jeux sociaux, où je peux rencontrer et affronter d'autres joueurs, à l'autre bout de la planète. Je me sens moins seule du coup dans ma petite ville :)