Plan de déconfinement non validé par le Sénat ! Vriament un potentiel danger !

Malheureusement, le plan de déconfinement n’a pas eu l’effet escompté. Edouard Philippe est face à une perte de confiance de plus en plus importante.

Si vous avez suivi l’affaire du déconfinement, vous savez sans doute que le gouvernement est pointé du doigt. Que ce soit du côté des maires, du Sénat ou d’une grande partie des Français, la confiance n’est pas au rendez-vous.


Même si le vote n’aura pas une incidence très importante, il ne faut pas oublier que le 11 Mai reste en danger puisque cette journée peut être annulée selon la volonté d’Emmanuel Macron.

Rien n’est acquis face au coronavirus

Les Français partent du principe qu’ils pourront retrouver une vie normale après le 11 Mai, mais la réalité est clairement différente. En effet, cette journée est pour l’instant donnée à titre indicatif, car le gouvernement peut au dernier moment l’annuler à cause des mauvaises statistiques.

  • Édouard Philippe a précisé il y a quelques semaines que le 11 Mai est un objectif qui n’est pas encore concrétisé.
  • Une bonne partie de la France est toujours en rouge, c’est le cas pour le Nord et l’Est.
  • Si les malades sont de plus en plus nombre et/ou la circulation du virus reprend de la vigueur, il y a de grandes chances pour que le déconfinement soit annulé.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron prennent un risque considérable notamment en ouvrant les écoles lundi prochain si le déconfinement est validé. Les maires ne sont pas forcément en accord avec les volontés du président de la République. Le Sénat n’a pas souhaité accorder sa confiance au chef de l’État puisque l’abstention a été massive avec 174 bulletins contre 81 en faveur du plan et 89 contre. Ce sont donc les élus de droite et les socialistes et les communistes qui sont au coeur de ce refus.

Un vote symbolique, mais une perte considérable de la confiance

Certes, le plan du déconfinement a été rejeté massivement, les conséquences seront inexistantes pour les Français même si le 11 Mai est en danger à cause des statistiques. Toutefois, pour le gouvernement, l’information reçue est problématique, car la confiance a clairement été perdue. En effet, les élus ne se retrouvent pas dans ce plan de déconfinement et les rumeurs annonçaient déjà un rejet avant la présentation devant l’Assemblée nationale. Les opposants à la République en Marche avaient partagé leur désaccord face à cette situation.

De nombreux élus et même des députés ont pointé du doigt Emmanuel Macron puisqu’ils n’ont pas été sollicités pour la mise en place de ce plan. De plus, plusieurs inquiétudes sont mises en avant notamment pour l’économie. Le coût du confinement a été colossal et forcément les conséquences seront dramatiques. De plus, le retour à l’école ne fait pas l’unanimité, mais Édouard Philippe estime que les enfants privés d’école pourraient largement décrocher et les lacunes auront tendance à se multiplier dans les prochains mois. C’est donc un véritable défi, mais certains estiment que le coronavirus offrira une seconde vague beaucoup plus forte à la France après le déconfinement.

Nous espérons désormais que la carte du 7 Mai ne soit pas pire que les précédentes pour que la sortie du confinement soit maintenue.