Covid-19 : le secteur bancaire au secours des entreprises en difficulté

Annonces:

La semaine dernière, l’Etat a fait savoir qu’il se portait garant concernant les prêts accordés par les banques aux entreprises touchées par la crise sanitaire du Covid-19, à hauteur de 300 milliards d’euros.

Dès mercredi 25 mars, des prêts supplémentaires devraient donc être accordés à bas prix, pour aider les entreprises touchées par la crise du nouveau coronavirus et le confinement décrété par le gouvernement. Le montant maximal de ce prêt pourra atteindre trois mois de chiffre d’affaires, afin de permettre aux sociétés de faire face aux conséquences de l’épidémie de Covid-19, a déclaré ce lundi la fédération bancaire française.

« Grâce à un dispositif exceptionnel de garanties de l’État, nous allons proposer des prêts bancaires supplémentaires pour toutes les entreprises », a fait savoir Frédéric Oudéa, patron du groupe Société Générale et président de la Fédération du secteur.

Des prêts exceptionnels, proposés au taux de 0,25 %

« En clair : toutes les entreprises pourront demander à leur banque un prêt d’un montant pouvant atteindre trois mois de chiffre d’affaires (…). Nous allons diffuser l’information et former nos réseaux dans les deux prochains jours, et il sera opérationnel dès mercredi », a également ajouté le banquier au sujet de ces prêts qui, selon Le Parisien, seront proposés au taux de 0,25 %.

De même, un chef d’entreprise « en difficulté à cause de cette crise » et qui déciderait de souscrire un prêt dans le cadre de ce programme « n’aura rien à rembourser avant un an », a aussi assuré Frédéric Oudéa, précisant : « Au bout de ces douze mois, il aura à décider: soit le remboursement immédiat, soit progressivement en prolongeant son prêt jusqu’à cinq ans de plus. »

L’Etat se porte garant à hauteur de 300 milliards d’euros

Ce dispositif est rendu possible par l’annonce de l’Etat, en fin de semaine dernière, de se porter garant à hauteur de 300 milliards d’euros pour les prêts accordés par les banques aux entreprises en difficulté suite à cette crise sanitaire.

Avec cette proposition, le gouvernement vient enrichir son plan d’aide aux entreprises et poursuit sa mobilisation pour tenter de préserver l’économie du pays. Mercredi 18 mars, le Premier ministre a ainsi présenté un ensemble de modifications comprises dans le projet de loi d’urgence pour faire face à l’épidémie. Ce plan doit notamment permettre de « protéger les populations et de prendre les mesures économiques et sociales exceptionnelles » nécessaires pour soutenir l’activité économique du pays, a fait savoir Édouard Philippe. Des modifications, a-t-il précisé, qui n’ont pas vocation à durer au-delà de la période d’épidémie, mais qui doivent soutenir, « quoi qu’il en coûte, les entreprises, les salariés, les indépendants, les emplois, les actifs » et les Français les plus vulnérables.

About the Author

Marine F.

Hey, je suis une accro du portable ! Je suis toujours sur 5 à 6 jeux en même temps. J'affectionne les jeux sociaux, où je peux rencontrer et affronter d'autres joueurs, à l'autre bout de la planète. Je me sens moins seule du coup dans ma petite ville :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *